Le sujet de l’homosexualité a fait couler beaucoup d’encre ces dernières années. Beaucoup des propos ayant été dits sont complètement faux. Cet article vous fera découvrir cinq vérités sur l’homosexualité pour lever le rideau sur ces faits injustifiés.

 

  1. L’homosexualité n’est pas un choix

L’homosexualité n’est pas un choix, mais une préférence. Pour préciser la différence entre le choix et la préférence, il suffit de prendre l’exemple d’un burger. Certains préfèrent le burger et d’autres non. On ne choisit pas de le préférer, mais c’est un goût naturel qu’on ressent en nous même. C’est exactement le même principe pour l’homosexualité.

 

  1. Le premier pays en faveur du mariage homosexuel

Pour un petit rappel sur l’histoire, les mariages homosexuels ont déjà été identifiés dans certaines civilisations de l’Antiquité. À cette époque, cette orientation a été considérée comme une maladie mentale et des criminels. C’était en 1989, au Danemark, que le premier mariage civil autorisé par l’État a été vraiment officiel.

 

  1. L’homosexualité n’est pas une maladie

On ne vous apprend sûrement rien en vous disant que l’homosexualité n’est effectivement pas une maladie, même si la pratique homophobe le considère quand même comme tel. La communauté scientifique ne peut ni confirmer ni réfuter cette vérité.

 

  1. « Passif » ou « Actif », ces rôles n’existent pas dans un couple gay

C’est le schéma stéréotype que les gens essayent d’attribuer à un couple gay. En vérité, dans un couple homosexuel il n’y en a pas « un qui fait l’homme et l’autre qui fait la femme ». Cette image est surtout un reflet de l’idée selon laquelle il y a toujours un mâle et une femelle dans un couple.

 

  1. Les homosexuels ne sont pas plus narcissiques que les autres

En fait, l’association de l’une des personnes gay à une femme mène les gens à croire qu’il est donc efféminé et narcissique.

0.00 avg. rating (0% score) - 0 votes